Le temps s’écoule au rythme des habitudes retrouvées. Je me sens plutôt stationnaire, comme un convalescent qui n’intéresse plus personne parce qu’on le sait tiré d’affaire. Je partage mon temps entre mon travail qui continue à m‘intéresser, les lectures, la course à pied et les courtes visites chez mes amis aux quatre coins de la France et quelque-part en Europe.

Lecture gratuite en ligne