Le maire sortant, nous devions l’apprendre le lendemain par les journaux, avait surtout été battu par l’abstention. Seulement 23 % de la population s’était déplacée pour voter. La démocratie triompha pourtant, et de manière éclatante quand, quelques jours après les résultats, le vaincu voulut annuler les élections, prétextant que le pourcentage des votants était inconstitutionnel, et que le Bureau National des Elections s’y opposa.

Lecture gratuite en ligne