L’aube pointe. La brume recouvre les prés encore empreints de rosée. La tombée de la nuit égale en beauté le lever du jour. Mais quand celle-ci annonce un matin clair d’hiver, elle est irremplaçable. Mes pensées paysagères m’amènent à Madagascar. Là bas, le jour mourant couvrait d’orange les nombreuses collines de Tananarive. J’y ai appris ce qu’un ciel embrasé veut dire. Ce sont des images de mon album personnel, que je feuillette parfois, un album par ailleurs bien incomplet sur une période de ma vie.

Lecture gratuite en ligne