Dans le vieux canapé du bureau de Colette Petitmars qui me sert de lit improvisé, j’ai du mal à trouver le sommeil. J’essaie de faire de ma rencontre avec Inès une réalité, me raccrochant aux mots de mon ancienne professeur. Mais il est des occasions où la réalité refuse de se conformer aux plus âpres désirs.
Les souvenirs que j’ai gardés sont tous issus du film de Jim. Après que Colette se soit couchée, j’interroge mon vieil ami. Pas de doute : la gare, la petite rue près de la cathédrale, la brasserie appartiennent à l’imaginaire de Jim et ont constitué ses lieux de tournage.

Lecture gratuite en ligne