Les années
commencent à former
un amas conséquent et force m’est
de constater que les vœux à moi-même
constituent la première pensée inutile de l’année.

Vive le lâcher-prise en 2020 !