Le monde actuel est ainsi fait qu’il permet difficilement qu’on lui échappe. Les réunions si tôt terminées, la boîte de contrôle dans notre poche nous gratifie de messages instantanés dont l’absence de réponse non moins immédiate déclenche l’anormalité. “Je t’ai envoyé un message. Tu l’as reçu ?”. C’est sans doute pour répondre à ces injonctions portables que les passants ne vous regardent plus dans la rue.
Marc Boisson, Ça n’intéresse personne, manuscrit
#çaninteressepersonne