Plus je vieillissais…

Il est mort Jim a visité Lima en compagnie d’une lectrice qu’il apprécie tout particulièrement. Elle nous envoie des photos. Merci à elle ! Quand la fiction crée la réalité.

« Plus je vieillissais, plus j’aimais me promener sur le bord de mer. J’allais régulièrement sur le Malecón Císneros, à Miraflores, où, du haut des falaises, on embrasse l’océan Pacifique. »

« Je me vis sur la falaise de Miraflores, marchant d’un parc à l’autre, comme je le faisais souvent, observant le Boeing dans lequel je volais. Le ciel en haut des Andes était dégagé. »

Pour commander Il est mort Jim

En France et au Mexique :

  • En écrivant à l’auteur – rubrique Contact de ce site : 11 euros + frais d’envoi.

Au Brésil :

  • A la Livraria Francesa de São Paulo : dans les différentes implantations de la librairie
  • En ligne sur le site de la Librairie.

Commander le livre numérique : sur Iggybook.

 

L’auteur et son double

Jim et Marc

Il est mort Jim est une aventure que nous avons vécue à deux, mon personnage et moi. Il a entamé un chemin que j’ai emprunté avec lui. Mes pages sont son berceau et son cercueil puisqu’il est mort dès le début du roman.
Jim se plaint à la fin de notre parcours que je le renvoie au néant du livre qu’on ferme. Il m’a envoyé un message qu’il n’a pu me délivrer au détour d’une conversation.

Il a utilisé un vecteur que j’ai peu apprécié. Mais on ne va pas se laisser faire tout de même !!?

Photo d’une lectrice de IeMJ

Cette photo a été postée par une lectrice brésilienne qui a commandé et qui vient de recevoir Il est mort Jim

Question d’une lectrice de Il est mort Jim

Angélica : « À quel moment de l’écriture élaborez-vous le titre d’un roman? Y a-t-il  une intuition momentanée?  Comment « Il est mort Jim » est-il né? »

La réponse en vidéo :

 

« Bien sûr, pour qui ne veut en démordre, il y a une explication rationnelle à ce phénomène. J’ai trouvé sur Internet qu’il s’agit d’une panne du navigateur Google Chrome, qualifiée par l’humour d’informaticiens. Comme leur spécialité et la science-fiction font bon ménage, ils ont emprunté cette phrase à la fameuse série Star Trek, dont je cite l’extrait au début de cet ouvrage. Ceci étant dit, ce phénomène ne s’était jamais présenté à moi, qui suis un utilisateur quotidien dudit navigateur, ni aux personnes à qui j’en ai parlé. » Il est mort Jim, p. 374-375

Está muerto Jim

Está muerto, Jim Capítulo 1

 

 

Mérida – Mexique

Il est mort Jim s’est rendu à la Filey de Mérida – Foire du Livre de l’Université Autonome du Yucatán.

Hoje no FB da Livraria Francesa

LIVRARIA FRANCESA SAO PAULO

Il est mort Jim au Brésil

Dans quelques jours, Il est mort Jim sera en vente à la Livraria Francesa de São Paulo et dans toutes ses filiales du pays.