Compostelle toujours


Cliquer sur l’image

« J’entendis à plusieurs reprises, sur le Chemin, des pèlerins se demander ce qu’ils faisaient là. « Qu’est-ce qui a pu me passer par la tête ? » disaient des jambes fourbues, des pieds en cloques, des visages mal rasés, brûlés par le soleil, ravinés par la pluie. Onze siècles que cette réflexion devait courir le Chemin. Je crois que beaucoup de pèlerins étaient heureux de se ressembler et d’expérimenter le dénuement. « On n’a vraiment pas besoin de tout ce qu’on possède » était une réflexion courante. Et je la partageais. »

« Le Chemin, le chemin des étoiles, c’est ce que signifie Compostelle. C’est un peu comme Jérusalem, et l’analogie va sans dire. Il y a la Jérusalem céleste comme il y a une voie lactée qui conduit à Saint Jacques. Bien des gens mystérieux m’avaient précédé : les compagnons dont un des rites, disait-on, consistait à dormir une nuit dans un sarcophage, et qui construisaient ces églises romanes, puis gothiques sur ce tracé millénaire, les alchimistes qu’attirait la symbolique de la voie lactée. J’appris que l’or était une des étapes de leurs recherches. Après lui, il y a le néant, qui doit percer la bulle de fausse réalité qui entoure l’être humain. »

Extraits de Il est mort Jim, chapitre 19

De Bruxelles à Compostelle

Le voyage alchimique

Cliquer sur la vidéo

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 147

« Il était impossible que je ne lui dise pas au-revoir au milieu de la terre, des feuilles, des arbres et de la lumière du soleil »

oak-leaf-1350046-1279x852

Chapitre 20.1

Il se vida de son sang à Saint-Jacques de Compostelle. Inexplicablement. Je croyais que j’irais à Cap Finisterre mais ce n’était pas écrit dans le récit de notre périple.
Comment accueille-t-on la mort après les deux expériences que j’avais vécues qui étaient la preuve absolue que l’existence terrestre n’était qu’un état parmi d’autres, bien plus profonds, comme je l’avais senti dans ma chair ?

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 146

Compostelle 11 (L’achèvement)

4374852862_90926a2fac_z

Soudain, je m’étonnai du calme extrême.
Napoléon n’était pas penché sur sa pâtée – je l’avais pourtant gratifié de la meilleure boîte que j’avais sur moi.
J’étais désormais sensible aux altérations de mon environnement.

Le Chemin de Compostelle de Jim en images

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 145

Compostelle 10

img_0463

Savez-vous ce qui arriva à Logroño?
Nous nous enquîmes du Père José au diocèse de la ville.
On nous dit qu’il n’y avait aucun prêtre de ce nom.

A propos de Compostelle 9

« Mais la lumière était entrée en moi quand je m’étais ou qu’on avait appliqué ma quête à moi-même, quand les signes que j’ai décrits commencèrent à clignoter autour de moi, avec des rencontres, des tableaux, des chats et des rêves. »

rainbow-in-the-church-3-1165766-639x427

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 144

Compostelle 9

rainbow-in-the-church-3-1165766-639x427


« Il me semblait que le bonheur ne me quitterait plus »

Quand je me retournai, j’eus l’impression d’avoir changé de lieu. Sa majesté l’habitait encore mais il sembla tout à coup revenu à sa dimension terrestre.

Santa María de Eunate

A propos de Compostelle 8

capture-decran-2016-11-05-a-16-22-38

Jim Rosso apparaît furtivement au milieu du film.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 143

COMPOSTELLE 8

9759867646_65fe158d69_z

Le Chemin, le chemin des étoiles, c’est ce que signifie Compostelle.
C’est un peu comme Jérusalem, et l’analogie va sans dire. Il y a la Jérusalem céleste comme il y a une voie lactée qui conduit à Saint Jacques.