De Bruxelles à Compostelle

Le voyage alchimique

Cliquer sur la vidéo

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 147

« Il était impossible que je ne lui dise pas au-revoir au milieu de la terre, des feuilles, des arbres et de la lumière du soleil »

oak-leaf-1350046-1279x852

Chapitre 20.1

Il se vida de son sang à Saint-Jacques de Compostelle. Inexplicablement. Je croyais que j’irais à Cap Finisterre mais ce n’était pas écrit dans le récit de notre périple.
Comment accueille-t-on la mort après les deux expériences que j’avais vécues qui étaient la preuve absolue que l’existence terrestre n’était qu’un état parmi d’autres, bien plus profonds, comme je l’avais senti dans ma chair ?

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 146

Compostelle 11 (L’achèvement)

4374852862_90926a2fac_z

Soudain, je m’étonnai du calme extrême.
Napoléon n’était pas penché sur sa pâtée – je l’avais pourtant gratifié de la meilleure boîte que j’avais sur moi.
J’étais désormais sensible aux altérations de mon environnement.

Le Chemin de Compostelle de Jim en images

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 145

Compostelle 10

img_0463

Savez-vous ce qui arriva à Logroño?
Nous nous enquîmes du Père José au diocèse de la ville.
On nous dit qu’il n’y avait aucun prêtre de ce nom.

A propos de Compostelle 9

« Mais la lumière était entrée en moi quand je m’étais ou qu’on avait appliqué ma quête à moi-même, quand les signes que j’ai décrits commencèrent à clignoter autour de moi, avec des rencontres, des tableaux, des chats et des rêves. »

rainbow-in-the-church-3-1165766-639x427

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 144

Compostelle 9

rainbow-in-the-church-3-1165766-639x427


« Il me semblait que le bonheur ne me quitterait plus »

Quand je me retournai, j’eus l’impression d’avoir changé de lieu. Sa majesté l’habitait encore mais il sembla tout à coup revenu à sa dimension terrestre.

Santa María de Eunate

A propos de Compostelle 8

capture-decran-2016-11-05-a-16-22-38

Jim Rosso apparaît furtivement au milieu du film.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 143

COMPOSTELLE 8

9759867646_65fe158d69_z

Le Chemin, le chemin des étoiles, c’est ce que signifie Compostelle.
C’est un peu comme Jérusalem, et l’analogie va sans dire. Il y a la Jérusalem céleste comme il y a une voie lactée qui conduit à Saint Jacques.

Fête des morts

A propos de Compostelle 7

IMG_2798

Au Mexique où j’habite, on célèbre la vie avec la Fête des morts. Les amoureux se promènent grimés en squelettes, on va boire sur les tombes à la santé des défunts et les têtes de morts sont en sucre.

La vie qui surgit de la mort est aussi au bout du Chemin de Compostelle. Cette opposition me poursuit étrangement depuis que mon personnage et son chien sont partis du Puy en Velay. L’épisode de leur départ a été publié le 14 septembre, le jour de la Fête de la croix glorieuse, dont j’ignorais l’existence. Puis ce fut Pierre Soulages et son « outrenoir » et désormais le Carnaval mortuaire baroque de Mexico…

La synchronicité la plus grande est à venir sans qu’aucun calcul n’ait déterminé mon calendrier. Mercredi prochain, 02 novembre, Jim Rosso vivra l’expérience qui va achever de transformer sa vie. Il mourra définitivement à son ancienne existence le jour culminant de la Fête des morts.