Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 26

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

EMI

Chapitre 4-1

Une fois arrivé, je m’interrogeai sur la réaction d’Eduardo. Pour quelqu’un qui disait ne plus avoir peur de la mort, il semblait paniqué. Peut-être dirait-il que la souffrance avant la possibilité de la mort l’avait inquiété. L’angoisse avant le grand plongeon devait être naturelle, quelles que soient les croyances des individus.
Je me souvins du livre de l’historien Philippe Aries, L’homme devant la mort[1]. Sa conception romantique dans les arts au 19e siècle l’avait-elle rendue plus acceptable qu’au 21e, où l’on mourait cachés dans les hôpitaux, à un âge canonique ? On ne parlait plus de la mort, elle ne faisait plus partie de la vie et était devenue une anomalie. J’étais bien placé pour parler de la peur de la mort.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 25

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

chien blanc

 

Chapitre 3-13

Eduardo manifesta encore une fois le don de n’écouter que ce qui l’intéressait.
– Cela se passait dans la montagne. J’avais une « camionnette » à l’époque et avec Gertrudis et Julia, on allait chez mon compadre[1] à Huancayo.
– Julia ?
– Julia, notre fille. D’ailleurs, elle est comme moi. Elle voit des choses.
Il y eut un blanc puis il reprit brusquement.
– Alors, c’était la tombée de la nuit. Au beau milieu de nulle part, j’ai vu un chien à côté de la voiture. C’était un grand chien, une sorte de chien-loup, mais blanc.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 24

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Antenas barriadas

Chapitre 3-12

Dès que l’occasion se présenta, j’abordai le sujet de mes recherches sur les EMI avec Eduardo.
– Je ne savais pas qu’il y avait autant de témoignages sur ces expériences de mort imminente.
– Mais bien sûr, Jim. Je peux te présenter des gens à qui c’est arrivé.
– Des millions de gens, disent-ils. Cela reste à démontrer, tout de même. Et, évidemment, c’est une statistique impossible à prouver.

A propos de Il est mort, Jim – 22 / 23

Ouro Preto – Minas Gerais / Brésil

Pour aller au Café – Librairie culturelle d’Ouro Preto 

Pour aller rua Córdova chez Eduardo y Gertrudis / Lince – Lima, Pérou

 

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 22 / 23

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Pão de queijo

Chapitres 3-10  3-11

Il y avait un garçon avec elle qu’elle appelait Burro, et qui revenait à peine de France.
– Si tu l’avais vu il y a deux ans, dit Véronique en le désignant. Il avait les cheveux longs et n’était pas parisien, comme maintenant. Mais heureusement, quand tu es de passage, tu te souviens, Burro, de ta vieille professeur et de ses pães de queijo[1].
– Les pães-de-queijo que Véronique fait, avait dit le jeune homme, sont au moins à la hauteur de ceux que font les Mineiros[2]. Lorsque j’étais étudiant, on en sentait l’odeur jusque chez nous au Zoologique.

Il est mort, Jim – dimanche 16 août

A la demande de notre lectrice Lucia Pereira, nous  publierons dimanche deux épisodes du 3e chapitre de Il est mort, Jim.

La valse des étiquettes ?

A propos de Il est mort, Jim – 21

capa-la-liberte-meme-tardie-marc-boisson capa-vox-latina-marc-boisson

Un personnage nouveau apparaît dans cet extrait, la tante de Jim. Elle s’appelle Véronique et est professeure d’histoire, comme son neveu, à l’université d’Ouro Preto au Brésil. Un personnage qui m’est particulièrement sympathique, Burro, l’accompagnera dans le prochain épisode. Ils viennent tous deux du roman que j’ai écrit avec Stefania Assunção, La liberté, même tardive.

Jim Rosso, lui-même, apparaissait dans mon premier roman, Vox Latina.

Retirer mes personnages pour les introduire dans une nouvelle fiction m’amuse beaucoup. Ils y sont aussi conduits par leur propre parcours. J’écoutais par hasard, il y a un mois, un éminent écrivain qui assénait que les auteurs qui disent que leurs personnages se penchent sur leur épaule pour écrire l’histoire avec eux sont des coquets, quand ce sont pas des coquins. Et bien, je ne suis pas d’accord. Oui, les personnages nous entraînent vers leur propre vie. Un de mes personnages de Il est mort, Jim, qui n’est pas encore présent au 3e chapitre, va disparaître subitement. C’est au moment où j’ai écrit ce passage que cela m’est apparu évident. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres fois où la personnalité et les actions antérieures entraînent naturellement mes personnages vers des événements que je n’avais pas prévus.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 21

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Avenida Pardo

Chapitre 3-9

Le docteur Charbonier avait lui-même échangé par télépathie. Intéressant qu’il ne soit pas que témoin ! Une patiente comateuse s’étouffait et son équipe se demandait ce qui l’empêchait de respirer. Brusquement, l’anesthésiste sentit qu’elle lui adressait un message, qui disait qu’elle avait une boule prise dans la trachée artère. L’infirmière refusa cette hypothèse, assurant qu’elle avait pris toutes les précautions pour que ce soit impossible. Et pourtant, Charbonier sauva la malade en extrayant effectivement le bouchon qui l’empêchait de respirer. A son réveil, alors qu’elle ne l’avait jamais vu, elle savait que c’était lui qui l’avait opérée.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 20

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

barque

Chapitre 3-8

Il était déjà plus d’une heure du matin mais je poursuivis ma navigation sur Internet. C’était une heure tranquille. Le téléphone ne risquait guère de sonner pour annoncer une mauvaise nouvelle venant de France. Je revis une vidéo plus longue[1] avec le médecin anesthésiste réanimateur, Jean-Jacques Charbonier, qui déclarait : « Mon métier fait de moi un professionnel averti de l’Expérience de Mort Imminente ou NDE, car voilà maintenant plus de 20 ans que je m’occupe de personnes en état de mort imminente ; des comateux qui, plongés dans les limbes d’une dimension inconnue, parviennent parfois à revenir à la vie après avoir traversé une expérience bouleversante, ou encore des opérés qui sortent de leurs corps pour traverser les murs des blocs opératoires. […]Tout ce qui existe n’est pas nécessairement expliqué ou explicable.

Le docteur Charbonier et les EMI (suite)

Marc-Boisson-L'auteurUne bonne émission à écouter sur RTL. Une fois n’est pas coutume.