Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 17

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

tunnel

Chapitre 3-5

Je revins chez moi avec le Dr Moody. J’étais presque honteux de l’avoir acheté et m’étais surpris à jeter des regards furtifs autour du stand au cas où une connaissance de l’université serait passée par là. Cela me gênait comme lorsque, dans ma jeunesse française, j’achetais une revue pornographique et que le rouge poussait jusqu’à la racine de mes cheveux du bureau de tabac jusqu’à ma chambre.
Je l’entrepris presque aussitôt que j’arrivais à mon appartement. Je retournai le livre et l’examinai avec curiosité et le recul bien-pensant devant un objet kitsch… Il narrait apparemment le cas de ce qui était traduit en français par « mort imminente » ou « mort rapprochée ». Il devait y avoir une nuance entre les deux.

Il est mort, Jim – 16 / Le pape des E.M.I.

EMI-Raymond-Moody

Raymond Moody est un médecin et docteur en philosophie, né en 1944 aux Etats-Unis. En 1975, il s’est rendu célèbre avec la publication de La vie après la vie, Life After Life. Il a recueilli pendant plus de vingt ans les témoignages de personnes disant avoir vécu une expérience de mort imminente – E.M.I. (Near Death Experience – N.D.E. en anglais). Il également écrit Lumières nouvelles sur la vie après la vie en 1977 et La lumière de l’au-delà en 1988.

 

 

 

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 16

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

salon livre

Chapitre 3-4

« La mort, plus du tout », songeai-je, quelques heures plus tard, chez moi, alors que je fumais une cigarette assis à la table de la cuisine. J’en étais encore bien loin, en ce qui me concernait. J’avais commencé à lire les journaux du dimanche, que j’avais trouvés sous ma porte en rentrant, puis mon esprit était revenu vers les paroles d’Eduardo. J’avais déjà entendu parler d’histoires semblables mais n’y avais pas prêté attention. Sans doute qu’à ces autres moments de ma vie, j’étais moins enclin à les écouter. Mais cette fois, le témoignage avait été direct et Eduardo paraissait croire en ce qu’il racontait. J’étais à peu près dans l’état d’esprit suivant : et si cela pouvait être vrai !

SELFIE JE T’AIME – SUITE

Sainte Chapelle

Vu à la Sainte Chapelle – Paris.

Le téléphone, au bout de bras articulé, est le chien tenu en laisse qu’on promène amoureusement dans les monuments parisiens. Moins importent l’éclat des vitraux, les siècles de l’empreinte de la lumière dans ce bâtiment de verre que le sourire qu’on adresse à son portable au bout de sa fameuse prothèse.

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 15

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

expérience de mort imminente

Chapitre 3-3

Eduardo ne gardait plus aucune trace apparente de son problème de santé. Il aimait raconter des histoires et le faisait avec un certain talent. Ses nombreuses anecdotes, liées au pays dont il était fier, le sien, étaient agréables à entendre.
A la fin du repas, nous restâmes seuls. On entendait sa femme et sa sœur débuter une longue vaisselle. C’est là qu’il fit allusion à ce qui lui était arrivé sur le banc à Miraflores.

Il est mort, Jim – 14 / Pour en savoir plus : Eduardo et Elsita sont à la cuisine

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 14

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Piscou sour

Chapitre 3-2

Une femme inquiète attendait Eduardo. Lorsqu’elle fut rassurée, elle se confondit en remerciements et se présenta. Elle s’appelait Gertrudis.
– Vous devez absolument revenir, dit Eduardo.
– Oui, renchérit sa femme. Venez déjeuner avec nous dimanche.
Je me laissai surprendre par l’invitation et n’eus pas la présence d’esprit de refuser. Et comme je pensais que mon hôte pouvait avoir des choses intéressantes à me raconter, en tant qu’ex-militaire, je conclus, en rentrant chez moi dans un bus improbable, que j’avais bien fait d’accepter.

Il est mort, Jim à Santo André-Brésil

 

Il est mort, Jim à l'AF Santo AndréUn grand plaisir de revenir à l’Alliance Française de Santo André cette fois pour présenter Il est mort, Jim. La bonne énergie est toujours là. Merci Mathieu, Silvio, Lucia, Giovanna… (18 juillet 2015)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Il est mort, Jim – 13 / Pour en savoir plus

La vue depuis le Malecón de Miraflores

Malecón Miraflores

« J’allais régulièrement sur le Malecón Císneros, à Miraflores, où, du haut des falaises, on embrasse l’océan Pacifique. »

 

L’avenue Pardo et l’ambassade du Brésil : visite.

« […] j’avais, au fil des années, et après un divorce, réussi à acheter un appartement dans le quartier de Miraflores, avenue Pardo, à deux cuadras du malecón et face à l’ambassade du Brésil, pays qui a sa place dans cette histoire. »

 

A boire et à manger :

 


Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 13

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Mort
Chapitre 3.1

En  2012, vingt-cinq ans après mon doctorat, je commençai une dernière recherche, que je dédiais… à la mort.
Elle débuta par une rencontre.
Plus je vieillissais, plus j’aimais me promener sur le bord de mer. J’allais régulièrement sur le Malecón[1] Císneros, à Miraflores, où, du haut des falaises, on embrasse l’océan Pacifique. Il faut dire que j’avais, au fil des années, et après un divorce, réussi à acheter un appartement dans le quartier de Miraflores, avenue Pardo, à deux cuadras[2] du malecón et face à l’ambassade du Brésil, pays qui a sa place dans cette histoire.