Il est mort, Jim – 6 / Pour en savoir plus

La Plaza Matriz où Jim meurt au début du roman à 83 ans :

Plaza Matriz El Callao Callao – Lima                                                                   Pour la visiter 

Les niches du cimetière José Baquíjano y Carrillo  :

Cementerio Baquíjano Callao

Callao – Lima

Pour visiter la place principale de Villa El Salvador 

Le groupe de théâtre Yuyachkani

Lisez le manuscrit de Il est mort, Jim – 6

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Villa El Salvador

Chapitre 2-5

J’ai bien connu le combat qui s’annonçait à Lima. Claudio Pérez m’y aida. Il  écrivait des pièces de théâtre et, bien qu’âgé de cinquante-cinq ans, étudiait à l’université San Marcos, qui se trouvait proche de son domicile. Tous deux amateurs de cigarettes et de cafés, nous nous étions rencontrés à la cafétéria de l’entrée du Théâtre Larco, où Alberto Isola dirigeait Mademoiselle Julie de Strindberg. Avec lui, je connus deux endroits qui me permirent d’avancer dans mes recherches sur le Sentier Lumineux : Villa El Salvador et la vénérable Université San Marcos.

A la rencontre des lieux sacrés

Sur le site de l’INREES, un article de l’architecte et géobiologue Françoise Dautel. Dans la série des éléments qui se recoupent…

Lieux sacrés

Le sentier occulte

Parque Kennedy - Miraflores Lima

Parque Kennedy-Miraflores-Lima

En 1986, lorsque je suis arrivé à Lima, le mouvement maoïste, dirigé par Abimael Guzmán, le « Président Gonzalo », s’infiltrait dans la ville. Comme je le raconte dans Il est mort, Jim, je suis un soir tombé sur des tanks au hasard d’une rue. Gare à ceux qui circulaient après l’heure du couvre-feu. Le Sentier Lumineux paraissait une pieuvre aux tentacules invisibles. On ne le voyait pas mais on en entendait parler sans cesse. Les coupures d’électricité, les assassinats, les petits attentats se multipliaient.

Lisez le manuscrit complet de Il est mort, Jim – 5

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Plaza Francia Lima

Chapitre 2 – 4

Je profitai de ma situation d’étranger et de ma réputation gauchiste anticonformiste pour l’inviter informellement à manger un menu dans un petit restaurant proche de la Plaza Francia. Elle perdit peu à peu sa méfiance. Je la fis parler de sa famille. L’être humain aime discourir sur lui-même, on le constate tous les jours. María Aparecida, c’était son nom, commença à s’épancher sur ses enfants et en vint naturellement à son mari.

La cuisine de Lima et le saut du moine

Première rencontre avec la cuisine péruvienne dans l’extrait de Il est mort, Jim du dimanche 14 juin.

Je suis arrivé pour la première fois à Lima une belle journée d’avril 1986. J’avais 23 ans, le puissant Boeing 747 m’avait arraché d’Europe pour la première fois. Je suis allé manger, dès ma sortie de l’aéroport, un cebiche (j’en parle dans le roman) dans un endroit qui s’appelle El salto del Fraile.

Lisez le manuscrit complet de Il est mort, Jim – 4

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.


colectivos Lima

Chapitre 2-3

Lima, de fait, devenait indienne. Les « cholos », comme les créoles blancs appelaient les indiens descendus de la montagne, s’installaient tout autour de la ville sur les collines désertiques. Cela se passait toujours de la même façon : un groupe de villageois décidait de partir, effrayé par les raids des sentiéristes et des militaires. Ils s’arrangeaient pour arriver la nuit à l’endroit choisi, sans doute indiqué par des parents ou des connaissances déjà dans la capitale. Ils s’y installaient sans autorisation.

Lisez le manuscrit complet de Il est mort, Jim – 3

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

Ayacucho Pérou

 

Chapitre 2-2

Ayacucho, capitale de la province de Huamanga, la ville aux 33 églises coloniales, avait eu le malheur d’accueillir, dans les années 70, le Professeur Abimael Guzmán. Diplômé en philosophie, celui-ci partit d’Arequipa pour enseigner à l’université d’Ayacucho. Il y créa le mouvement maoïste, dont les actions suivraient les traces sanglantes des Khmers rouges du Cambodge. Une mouvance d’inspiration étrangère, mais se disant messianique, qui perpétuerait en fait la domination des blancs créoles sur les indiens. La majorité des dirigeants du Sentier Lumineux, à l’instar d’Abimael Guzmán, étaient des intellectuels citadins de race blanche.

Lisez le manuscrit complet de Il est mort, Jim – 2

Retrouvez deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, un nouvel épisode du roman inédit Il est mort, Jim. A retrouver également sur Facebook.

PUC Lima Illustration épisode Il est mort, Jim

Chapitre 2 – 1

A 58 ans, en 2012, j’avais décidé, de mener une dernière recherche. J’étais professeur d’histoire. On me disait assez populaire auprès des étudiants et quelque peu atypique pour les canons de la Pontífica Universidad del Perú, la PUC. J’avais choisi, auparavant, pour mon doctorat, de travailler sur le Sentier Lumineux. On était à la fin des années 1980 et c’était un fait d’actualité.
Dans ma jeunesse, à une époque où ce n’était pas très courant, j’étais un peu le globe-trotter de sa famille. En 1976, j’avais quitté Paris pour Lisbonne, où j’avais obtenu un Master d’histoire. Ensuite, j’étais allé à Barcelone, où j’avais travaillé comme serveur, puis m’étais retrouvé à Sydney où j’avais trouvé un emploi de répétiteur auprès des enfants d’un diplomate.

A paixão de Tiradentes na faculdade Anhembi Morumbi

Présentation de A paixão de Tiradentes Faculté Anhembi São Paulo- Brésil

Ce diaporama nécessite JavaScript.