L’édition de la Fête des morts, qui bat son plein, est particulièrement intéressante. “Normal”, me direz-vous, pour un site en grande partie consacré à un roman qui s’appelle Il est mort Jim.

Les festivités de cette année sont toutefois remarquables par leur intensité. Les Mexicains enterrent les deux tremblements de terre du mois de septembre avec un hommage où ils rient avec la mort. “Avec” et non pas “de” la mort. Le respect pour les défunts est grand. Il suffit de voir les splendides autels qui leur sont consacrés partout dans la ville.

Cliquer sur la vidéo

Il faut savoir, enfin, que le grand défilé de samedi est né, l’an passé, du dernier opus de 007, Spectre. Quand la fiction crée la réalité ! J’adore.