Je partis un matin de vacarme, celui des camions passant et repassant sous les fenêtres de mon immeuble, s’assurant bien que nous avions le plein de gaz d’échappement tandis que les premiers automobilistes testaient leurs klaxons, comme les pêcheurs à l’aube règlent leurs cannes. J’échangeai bientôt les sirènes des policiers et ambulanciers avec le souffle silencieux du vent dans les cyprès.
J’y étais. J’y serais bien resté.
Jiutepec – Cuernavaca Mexique

 Cliquer sur l'image pour une version animée bien que silencieuse