« J’ai pris le Circuit des Plages. Une brise chaude inondait la voiture. L’odeur de l’océan traînait avec lui sa nostalgie comme si j’étais celui qui partait. Lis-Angela semblait goûter consciemment le paysage. Sans doute disait-elle adieu à Lima. Elle était belle. »   Il est mort Jim

Je ne sais toujours pas ce qui a amené mon personnage Lis Angela au Japon. J’ignore pourquoi je l’y ai envoyée et ce qu’elle y fait. J’ai subitement su qu’elle devait partir et où elle irait. Elle devait le faire et se détacher sans peine ni remords. Le regret serait pour ceux qui restent. La photo que j’ai choisie pour illustrer l’extrait ci-dessus exprime les sentiments de mon narrateur. C’est à la fois son rêve brisé et la désarticulation physique de Lis Angela que son esprit matérialise dans la scène du départ, où il choisit de faire bonne figure devant une décision aussi inattendue qu’inexplicable.