A propos de Compostelle 7

IMG_2798

Au Mexique où j’habite, on célèbre la vie avec la Fête des morts. Les amoureux se promènent grimés en squelettes, on va boire sur les tombes à la santé des défunts et les têtes de morts sont en sucre.

La vie qui surgit de la mort est aussi au bout du Chemin de Compostelle. Cette opposition me poursuit étrangement depuis que mon personnage et son chien sont partis du Puy en Velay. L’épisode de leur départ a été publié le 14 septembre, le jour de la Fête de la croix glorieuse, dont j’ignorais l’existence. Puis ce fut Pierre Soulages et son « outrenoir » et désormais le Carnaval mortuaire baroque de Mexico…

La synchronicité la plus grande est à venir sans qu’aucun calcul n’ait déterminé mon calendrier. Mercredi prochain, 02 novembre, Jim Rosso vivra l’expérience qui va achever de transformer sa vie. Il mourra définitivement à son ancienne existence le jour culminant de la Fête des morts.