Etrange concert dans le Jardin du Luxembourg – Paris

Dans ses Histoires magiques de l’histoire de France, le journaliste Guy Breton narre la rencontre improbable survenue en 1925 au jardin du Luxembourg entre un étudiant en médecine, Jean Romier, et un vieil homme en redingote. Ils se mettent à parler musique et en particulier de Mozart, une passion commune, puis le vieil homme propose à l’étudiant de venir le vendredi suivant à 21 heures écouter un concert privé de musique de chambre du célèbre compositeur dans son appartement dont il lui donne l’adresse, ainsi que son nom, Alphonse Berruyer. Le soir dit, le jeune homme se rend sur place et passe une merveilleuse soirée en compagnie de gens qu’il trouve cependant étranges : ils sont habillés à la mode du siècle précédent, s’éclairent au gaz et ont tous le teint pâle et les traits figés, comme s’ils étaient en cire…

Il prend congé à minuit mais réalise dans la rue qu’il a oublié son briquet en or. Il remonte et sonne, puis frappe, mais pas de réponse. Le voisin furieux lui demande ce qui se passe, et explique au jeune homme qu’Alphonse Berruyer est mort en 1905 et que l’appartement est vide depuis vingt ans ! On le prend pour un cambrioleur, mais quand il est ramené sur place en présence de l’actuel propriétaire, descendant de Berruyer, il reconnaît l’appartement complètement empoussiéré et est surtout capable de nommer plusieurs personnes sur les photos en donnant des détails à propos de chacun, qui se révèlent exacts. Le plus incroyable est qu’il retrouve son briquet là où il l’avait laissé quelques heures plus tôt, mais recouvert de poussière comme le reste du mobilier !
Magazine Inexploré Hors série numéro 7 INREES