A propos de Il est mort, Jim – 31

« Ouro Preto est une ville coloniale située sur plusieurs collines. Et sur ses hauteurs, comme si elles avaient été créées pour ça, il y a des églises. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Les églises se dressaient fièrement pareilles, avec leurs façades blanches aux bords bruns et leurs deux clochers ; elles n’étaient jamais pourtant identiques et même parfois très différentes au deuxième regard. Il y en avait avec des angles ronds et d’autres carrément rectangulaires. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Je traversai la place Tiradentes, où la statue du héros occupait le centre. Située en son point le plus haut, elle est le véritable centre de la ville. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Je m’attardai surtout à l’Eglise São Francisco. Le ciel bleu d’Ouro Preto la faisait briller sur son parvis. La lumière se faisait ocre en caressant ses murs. Ses formes rondes ajoutaient à la douceur de la vision. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos de Il est mort, Jim -29

« Vous savez les Inconfidents, ils sont toujours là  »

« La grande femme énigmatique » existe. Je l’ai rencontrée. C’était le 21 juillet 2012, lors du lancement de A paixāo de Tiradentes, au Café-Librairie Culturelle. Elle m’a dit exactement ce qu’elle déclare à Jim.

écrivain

A propos de Il est mort, Jim – 27

Cet épisode contient un clin d’œil appuyé à A paixão de Tiradentes / La liberté, même tardive. Le lecteur de ce roman verra que des noms ne sont pas tout à fait à leur place. Peut-être retrouvera-t-il des citations. On verra à la fin de Il est mort, Jim que Jim Rosso n’échappe pas non plus au jeu des réapparitions. Le fait que ce soit justement le lendemain de la signature du contrat pour la réédition des deux livres attire mon attention.

A propos de Il est mort, Jim – 26

Philippe Aries, L’homme devant la mort, Tomes 1 et 2, Seuil, 1985

L'Homme devant mort-

L'homme devant la mort

 

Les EMI du cõté des sceptiques

 

Le témoignage de Jean Morzelle

Jean morzelle

 

A propos de Il est mort, Jim – 22 / 23

Ouro Preto – Minas Gerais / Brésil

Pour aller au Café – Librairie culturelle d’Ouro Preto 

Pour aller rua Córdova chez Eduardo y Gertrudis / Lince – Lima, Pérou

 

Il est mort, Jim – dimanche 16 août

A la demande de notre lectrice Lucia Pereira, nous  publierons dimanche deux épisodes du 3e chapitre de Il est mort, Jim.

La valse des étiquettes ?

A propos de Il est mort, Jim – 21

capa-la-liberte-meme-tardie-marc-boisson capa-vox-latina-marc-boisson

Un personnage nouveau apparaît dans cet extrait, la tante de Jim. Elle s’appelle Véronique et est professeure d’histoire, comme son neveu, à l’université d’Ouro Preto au Brésil. Un personnage qui m’est particulièrement sympathique, Burro, l’accompagnera dans le prochain épisode. Ils viennent tous deux du roman que j’ai écrit avec Stefania Assunção, La liberté, même tardive.

Jim Rosso, lui-même, apparaissait dans mon premier roman, Vox Latina.

Retirer mes personnages pour les introduire dans une nouvelle fiction m’amuse beaucoup. Ils y sont aussi conduits par leur propre parcours. J’écoutais par hasard, il y a un mois, un éminent écrivain qui assénait que les auteurs qui disent que leurs personnages se penchent sur leur épaule pour écrire l’histoire avec eux sont des coquets, quand ce sont pas des coquins. Et bien, je ne suis pas d’accord. Oui, les personnages nous entraînent vers leur propre vie. Un de mes personnages de Il est mort, Jim, qui n’est pas encore présent au 3e chapitre, va disparaître subitement. C’est au moment où j’ai écrit ce passage que cela m’est apparu évident. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres fois où la personnalité et les actions antérieures entraînent naturellement mes personnages vers des événements que je n’avais pas prévus.

Le docteur Charbonier et les EMI (suite)

Marc-Boisson-L'auteurUne bonne émission à écouter sur RTL. Une fois n’est pas coutume.

A propos de Il est mort, Jim – 19

Jean-Jacques Charbonier

Jean-Jacques Charbonier
« Elles m’amenèrent vers un nouveau personnage, apparemment récurrent dans le domaine des morts rapprochées, et cette fois un Français, le Dr Jean-Jacques Charbonier. Médecin anesthésiste de son état, il affirmait que la science avait maintenant les preuves qu’après la mort physique, il y avait un état de conscience. »
L’Interview de JJ CHARBONIER sur les NDE que j’ai utilisée pour le manuscrit de Il est mort, Jim.
Site Facebook de JJ Charbonier

Pour visionner le documentaire  « Faux départ »
Faux départ

 

 

Avis des lecteurs Il est mort, Jim

J’ai été dans l’ensemble troublée par ce roman mais aussi surprise et un peu bouleversée aussi mais le tout, dans le bon sens du terme. Surprise car je m’attendais à un roman avec une intrigue centrale alors que celui-là propose plus, selon moi, une réflexion. Troublée parce que sont évoqués des sujets auxquels je suis sensible. Bouleversée, car je pense que je n’oublierai pas le contenu du livre avant longtemps, voire jamais, et parce que la fin m’a émue. J’ai beaucoup apprécié la mise en abîmes du personnage qui cherche ce que l’auteur tente de découvrir. Je me pose beaucoup de questions notamment sur la distance qui existe entre l’auteur et son personnage. J’ai aussi beaucoup aimé tous les personnages, attachants, et le style, simple et direct, de l´ensemble. Bravo pour ce superbe travail et pour le courage d’un tel témoignage.
Myriam M., Pays Basque – 30 juillet 2015