“Il faisait chaud dans le compartiment. Anna sourit à l’éclairagiste quand il éteignit les spots qui l’aveuglaient. Le metteur en scène paraissait satisfait de la prise et annonça que ça suffisait. Ils purent tous rentrer à l’hôtel. Elle dîna avec l’équipe puis s’en alla. De sa chambre, elle voyait, immense, la cathédrale qu’elle connaissait bien. Elle resta longtemps à la contempler.
Elle pensait au film et se demandait comment serait la scène qu’elle venait d’interpréter. Le cinéaste avait dit qu’il ajouterait une voix off – un monologue intérieur dit par elle-même. Le film était loin d’être une superproduction. Il s’appelait Le rêve américain. Elle n’avait pas aimé le titre avant d’en comprendre le sens.”
http://www.marcboisson.fr/vox-latina-version-complete/
#voxlatinamarcboisson