IeMJ Lecture Episode 115-Chap 17

Cliquez sur play pour écouter  IeMJ lu par l’auteur
Retrouvez la version complète de IeMJ

Vox Latina

Disponible en lecture gratuite sur ce site. Cliquer sur l’image.

Bois de papier

« Confiant désormais dans son destin, je lui avais adressé mon texte par la poste, en y joignant un courrier court et neutre. Le repas fut agréable. Le chêne n’avait pas menti, c’était un éditeur qui convenait bien au livre. Un chêne qui soutenait l’édition papier, ça ne manquait pas de piquant. »

#ilestmortjimmarcboisson 

IeMJ Lecture Episode 114-Chap 17

Cliquez sur play pour écouter  IeMJ lu par l’auteur
Retrouvez la version complète de IeMJ

Vox Latina

– Rat des champs, rat des villes, je n’ai jamais su vraiment choisir…
Je viens d’arriver de la République dominicaine et on m’a offert ce travail.
– Pour moi, c’est le contraire. Je suis ici par manque de travail.

Lecture gratuite en ligne

Jacques Loussier

a rejoint Bach auprès de Dieu.

Jacques Loussier (1934-2019)
Cliquez sur l’image et écoutez la 11e minute.

Il est mort Jim à La Paz

Merci à Rubén Sandoval, le directeur du Centre culturel Roger de Conynck de La Paz, Basse Californie, pour l’organisation de cette présentation.

JUEVES 28 20H: PRESENTACION DE LA NOVELA IL EST MORT JIM  (ESTA MUERTO JIM), DEL ESCRITOR FRANCES MARC BOISSON. UN ENCUENTRO DE REFLEXION SOBRE LA MUERTE Y EL RETORNO A LA VIDA. COMENTARISTAS: MTRO. GUILLERMO DELGADILLO JACKSON  Y DR. FRED RUIZ. ENTRADA LIBRE 20:00 HS. COCTEL

JEUDI 28 20H : PRÉSENTATION DU ROMAN IL EST MORT JIM INTERVENANTS : GUILLERMO DELGADILLO JACKSON ET FRED RUIZ.
LA PAZ RUE GÓMEZ FARÍAS 525 E

IeMJ Lecture Episode 113-Chap 16

Cliquez sur play pour écouter  IeMJ lu par l’auteur
Retrouvez la version complète de IeMJ

Vox Latina

Ce samedi là, ils m’invitèrent à les accompagner à Fénérive où ils devaient animer le bal bi-annuel. A l’arrière de la 404 bâchée qui nous conduisait sur la route du nord, je fus le témoin d’une conversation qui m’intéressa vivement. Armand, l’un des animateurs, parlait avec deux passagers comme nous entassés dans le taxi-brousse. Entre deux embardées du chauffeur qui me déconcentraient car elles me faisaient craindre pour ma vie, je percevais des bribes de phrase, où le mot « radio » et le nom du maire revenaient inlassablement. La pauvreté de mon malgache ne me permettait pas d’en comprendre plus.

Lecture gratuite en ligne

Luz

Il est des souvenirs dont on peut s’emplir quand ils sont encore au présent. On les emporte alors peut-être avec soi et ils se substituent à la nostalgie. Mes pas au Mexique sont depuis quelques mois rythmés par cette sensation. Le départ du pays n’est plus si lointain mais il y a sans doute une autre explication, de l’ordre, me semble-t-il, de la force des images que le lieu inscrit.

Je me souviendrai des bains de lumière matinaux de cet appartement